Yanleroc Yanleroc 5 juin 2019 00:08

« Frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. Il est encore plus grave de frapper des manifestants après arrestation et lorsqu’ils sont conduits dans des locaux de police pour y être interrogés.  »

Décidément...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe