Garibaldi2 5 juin 2019 00:55
 Copié sur les-crises.fr :

’’Toff de Aix // 04.06.2019 à 07h50

Bonjour

Le documentaire, dans son chapeau, parle de “dérives”. Je n’y crois pas une seule seconde. Il ne s’agit pas de dérives, mais de quelque chose d’organisé, de canalisé, de souhaité. Pire : c’est une méthode de gouvernance qui va tendre à se généraliser.

En tant que militant et personne engagée, j’ai manifesté contre la loi El khomri en 2016. J’ai assisté à des scènes terribles (j’ai notamment été le premier secouriste sur place au barrage de vitrolles, où un chauffeur de 38 tonnes à délibérément foncé dans un barrage de grévistes, faisant deux blessés graves, dont un paraplégique à ce jour)

Je croyais avoir tout vu : les médias traitant les grévistes d’alliés de daesh (Franz Olivier giesbert), les tirs de LBD à la tête sur des lycéens pacifiques, les nassages et gazages de tout un cortège, enfants en bas âge inclus… Les charges et provocations de la BAC, en roue libre…j’ai moi même échappé plusieurs fois à de très graves situations alors que j’ai toujours été pacifique, non violent (pour tout dire la plupart du temps je suis “medic”).

Mais force est de constater que tout cela n’était pas grand chose, ou du moins n’était qu’une répétition générale, en vue de 2018-2019…

J’ai également participé à quelques actions avec les gilets jaunes cette année, et je peux l’affirmer : c’est bien, bien pire. Face aux syndicats, au moins à l’époque il y avait disons, une certaine retenue.

Là, les crs tirent et gazent à vue, sans sommations. Pour moi, c’est clairement un ordre direct de taper dur, vite et fort. En y réfléchissant, les gilets jaunes ont constitué (ou du moins ont été interprétés comme tels) une menace pour le pouvoir. Je ne vois pas d’autre explication à ce déchaînement absolument inédit, à cette collusion, à cette coordination sans faille dans la répression entre police, medias et justice.

Nous n’y avons jamais vraiment cru mais là c’est confirmé : la démocratie est un mensonge dans ce pays. La démocratie est un leurre imposée par Bruxelles et l’Allemagne, la démocratie est une parodie destinée à endormir les populations. Et si d’aventure ces populations relevaient la tête, le vraiment visage de nos gouvernants ne tarderait pas à apparaître. Le pire, c’est que la majorité fait soit l’autruche, soit le sait, et a peur… Donc ne bougera pas avant qu’il ne soit trop tard.’’


https://www.les-crises.fr/gilets-jaunes-une-repression-detat-par-street-press/

Il y a une vidéo associée à l’article.

Il faut être clair, devant le raz de marée des sondages approuvant les gilets jaunes dans les premières semaines, le pouvoir a pris peur et s’est comporté de façon fasciste.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe