ribouldingue ribouldingue 6 juin 18:28

La chasse aux sorcières est la poursuite, la persécution et la condamnation de personnes accusées de pratiquer la sorcellerie. Elle se rencontre à toutes les époques et dans toutes les civilisations.

En Europe, ce mouvement débute dans les années 1430 dans l’arc alpin et connaît son apogée des années 1560-1580 aux années 1620-1630 jusqu’à sa remise en cause progressive par le christianisme, puis par la culture scientifique et technologique.

Maccarthysme

Entre 1950 et 1954, en pleine période de « guerre froide », une véritable chasse aux sorcières sévit aux Etats-Unis, sur l’initiative du sénateur Joseph McCarthy. Cette campagne contre les communistes est si effroyable que le maccarthysme reste encore aujourd’hui le symbole de l’intolérance et de la peur aveugle.
Car le maccarthysme est bien né de la peur de l’Union soviétique et n’a jamais reposé sur le moindre fondement rationnel.
Durant quatre années, des catégories entières de la population ont été dénoncées et arrêtées, chacun étant considéré comme un ennemi potentiel de l’Etat.
Comment un obscur petit sénateur du Wisconsin, inconnu jusqu’alors, a-t-il pu plonger la première puissance mondiale dans un tel obscurantisme ?

 

 

La naissance du maccarthysme

Le 19 février 1950, à l’occasion d’une conférence, le sénateur J. McCarthy s’attaque avec virulence au communisme. A ses yeux, le communisme représente un danger mondial mais également un fléau au sein même des institutions américaines.
Il affirme que des espions communistes se sont infiltrés dans l’Administration et occupent des postes clefs au sein même du gouvernement.

Il encourage donc tous les Américains à mener une croisade pour démasquer ces traîtres qui mettent en péril la vie de la Nation.

Contre toute attente, ce discours farfelu et sans aucun fondement va se répandre dans toute l’Amérique.

Le maccarthysme est né. Il va plonger les Etats-Unis dans une véritable fièvre de dénonciations et calomnies.

Qui était Joseph McCarthy ?

Irlandais d’origine et catholique, McCarthy est un sénateur républicain. Réputé comme un bon vivant, c’est également un joueur et un grand buveur.
Mais, cet homme qui a fait trembler l’Amérique pendant quatre ans est également un menteur qui a inventé de toutes pièces une biographie le mettant à son avantage.

En 1950, quand il fait son discours qui a déterminé la suite des évènements, son mandat arrive à expiration. Il n’est pas du tout certain d’être réélu et met donc en œuvre une stratégie purement politicienne.
Jusqu’à présent, McCarthy ne s’était jamais intéressé aux éventuelles infiltrations communistes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe