Jean Keim Jean Keim 9 juin 2019 09:12

Exister c’est (se) penser... ok ! mais pour être quoi ? Réponse : je suis ce que je pense être ; si ce constat est une conclusion, alors l’affaire est close, quoiqu’il soit néanmoins encore possible de se demander en quoi consister la pensée et son contenu, l’un étant indissociable de l’autre ; sans un contenu la pensée ne peut se manifester, même si je m’identifie à un penseur qui pense, cette démarche est encore une pensée, de là à percevoir que le penseur et la pensée sont une seule et même chose il n’y a qu’un pas qu’il nous faut franchir sous peine de continuer à prendre des vessies pour des lanternes.

Le domaine de la pensée est le champ du connu, l’oublier est notre drame commun à tous, l’humanité est UNE, y compris dans son inconscience des limites de la pensée.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe