Paul Leleu 11 juin 18:55

@J.MAY

oui. Moi je partage clairement ce genre de point de vue (même si je ne suis pas documenté en détail).

Un autre point me semble important à développer pour les français dans un second temps.

Après avoir utilement éclairci les conditions réelles de l’engagement américain en Europe, il faut maintenant éclaircir le rôle réel de De Gaulle au-delà de la fable souverainiste. Je ne réduis pas à néant cet homme, mais il faut clairement sortir de l’hagiographie actuelle partagée à droite et à gauche, car l’Histoire est beaucoup plus compliquée.

En outre, il faut ouvrir une perspective plus vaste pour les français : comprendre que notre défaite en 1940 a signé la sortie définitive de la France des grandes puissances réelles (bien que déjà très diminuée par la « victoire » de 1918). Une grande puissance est autonome militairement. Hors, la France n’est plus autonome militairement de puis le 17 juin 1940. (pour info, nous n’étions plus une super-puissance depuis 1815 selon les historiens. 1940 marque donc l’étape suivante du déclin objectif).

Il faut se replacer dans cette perspective, pour comprendre (ou du moins contribuer à comprendre) les déboirs actuels, et la profonde crise morale et historique que traverse notre peuple et notre pays.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe