Luniterre 11 juin 17:26

@Traroth

A l’intérieur de l’URSS les diverses républiques n’en conservaient pas moins leur autonomie administrative...

S’il y a bien une erreur sur la carte, c’est précisément que la Biélorussie n’y apparait pas !!! ( sous le cadre « capitulation de l’Allemagne » ?). En ces temps troublés, ses frontières précises, même juridiquement, étaient des plus aléatoires, il est vrai...

Les zones colorées représentent les mouvements des armées, et non les pays.

Cette carte est appropriée pour comprendre les enjeux géostratégiques de ce moment.

Luniterre


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe