Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 07:51

@nono le simplet

L’Allemagne nazie n’était certes pas à l’agonie, mais sérieusement blessé par la perte de la partie la plus combattante de son armée. la différence étant qu’elle continuait inexorablement à s’affaiblir car de plus en plus isolé et ayant perdu de sa capacité d’approvisionnement. A l’inverse, les alliées ne cessaient de se renforcer et d’infliger à l’Allemagne de plus en plus de pertes dans tous les domaines via les bombardements massifs.

Aussi, le débarquement en Normandie se justifie uniquement pour aller vite et remplir deux objectifs autre que le simple fait de gagner la guerre. Ëtre un vainqueur à part entière avec la Russie d’une part et d’autre part, pour ne pas négocier une réddition, mais une capitulation totale, car, négocier un armistice sous condition d’éliminer Hitler, aurait été possible. Les tentatives de tuer Hitler se multipliaient et c’est seulement le fait que les généraux étaient liés au destin d’Hitler qui lui a sans doute permis de durer jusqu’à la fin.

Pour revenir sur la bombe atomique, si on s’en tient au cas US, même si l’Allemagne avait pu la faire avant la fin de la guerre, cela n’aurait rien changé, sauf peut être en terme de morts et de dégâts pour la ou les ville choisie, car ils auraient pu produire une voir deux bombes maximum, très insuffisant pour gagner la guerre !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe