Hervé Hum Hervé Hum 13 juin 11:20

@Aristide

Vous savez, à l’époque, les journaux et la radio existaient déjà. officielle des occupants, mais aussi clandestines. Mais, entre ce qui se disait pendant et au sortir de la guerre, n’avait plus rien à voir avec ce qui se disait après. Au sortir de la guerre, l’hommage à l’armée rouge était unanime, ensuite, elle était minoritaire, voir carrément oublié pour ne considérer que l’armée US.

..


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe