Pie 3,14 12 juin 20:31

@Fergus

Votre analyse du leader à la fois atout et boulet est pertinente. Vous la précisez depuis plusieurs semaines et l’actualité vous donne raison.

Il y a cependant un aspect que vous négligez, c’est le programme, le fameux « avenir en commun ». Jamais un programme pareil trouvera une majorité d’électeurs.

Voilà un programme qui suinte l’anti-capitalisme à tous les niveaux mais qui prétend offrir une protection sociale maximale à tous. 
Il propose une économie de marché ultra contrôlée, un Etat omniprésent (on nationalise à tour de bras) avec un mépris de l’économie réelle stupéfiant (la dette on verra, fuck la finance etc...). Pas besoin d’être madame Soleil pour comprendre que ce genre de pose lance droit dans le mur avec un retour au réel façon Grèce en 2010.
Il y a aussi des choses touchantes comme « la découverte de l’espace » sans doute un reste de culture PCF fantôme ou « le plan mer » façon grand bleu.

En somme les insoumis proposent des droits sociaux superbes (retraite à 60 ans, éradication de la pauvreté, réduction du temps de travail, augmentation des salaires, sécurité sociale intégrale, etc...) qui supposent une économie florissante gouvernée par des politiciens qui méprisent les acteurs économiques et veulent les rincer.
Le discours des insoumis consiste à dire qu’il suffit que l’Etat répartisse les richesses pour résoudre tous les problèmes. 
C’est un discours d’une gauche archaïque qui ne fonctionne pas et n’est pas validé pas les économistes solides.

La société française est une des plus redistributrice au monde, c’est tant mieux, on peut faire mieux encore (cf : Pikety) mais certainement pas à la manière d’un sans culotte. Il suffit de mettre un pied dans un pays anglo-saxon pour mesurer notre chance et l’abîme qui nous sépare d’eux.

Le programme des insoumis n’amènera jamais la gauche au pouvoir. 

La gauche retrouvera le pouvoir à mon sens avec l’écologie pragmatique, la social-démocratie, le participatif, le solidaire. Cela va prendre du temps et il faudra oublier cette proposition radicale dépassée typiquement française.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe