Pie 3,14 11 juin 22:01

@Cadoudal
Il s’agit d’un communiqué de presse du 20 Mars 2000 qui évoque un rapport des affaires économiques et sociales division population dont le titre est : Migrations de remplacement, une solution au déclin et au vieillissement des populations ?

Ce serait donc la preuve selon vous que les plus hautes autorités ont planifié le remplacement des européens (il est question de l’Italie et de l’Allemagne) par des immigrés ?

Pour croire cela il faudrait être très naïf. 
Les institutions de l’ONU produisent chaque année des milliers de rapports qui émanent d’experts dans tous les domaines. Ils doivent aider les politiques et finissent pour la plupart oubliés aux archives.
La question de la faiblesse démographique de certains pays, Allemagne, Italie, Espagne, Japon par exemple est récurrente depuis les années 90. Elle a généré quantité d’études et aussi d’articles. Dans ce contexte, ce rapport de l’ONU n’a rien de novateur. Il affirme des hypothèses courantes selon lesquelles il faudrait compenser la natalité défaillante par l’immigration.

Cela dit, cet article ancien voit juste car depuis 20 ans, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne sont devenus des pays d’immigration ce qu’ils n’étaient pas auparavant. Rien à voir avec la peur du grand remplacement, ils compensent simplement leur faible natalité par 3/4 millions d’immigrés qui s’intégreront exactement comme des millions l’ont fait dans la France d’après guerre avec plus de difficulté cependant car ces pays n’ont pas de tradition d’immigration au contraire de la France depuis au moins le XIXème siècle.
La France n’est pas concernée par ce mouvement car son taux de natalité est le plus fort d’Europe et ses besoin migratoires faibles pour le moment, car ce que les hystériques du « remplacement » ne disent jamais, c’est qu’un pays peut toujours sans grande difficulté accroître ou réduire ses flux migratoires. L’invasion migratoire n’est qu’un fantasme.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe