Prudence 13 juin 00:26

Avec Anne, nous devrions tous avoir une amie commune, non pas imaginaire mais absente néanmoins car disparue. Absente, comme sa Kitty, mais une amie, et une amie extraordinaire, de celles qui peuvent nous convaincre que la vie vaut la peine d’être vécue, simplement parce qu’on peut y rencontrer des gens comme elle, que la cruauté et la stupidité n’auront pas assassinés. Et que la lecture de commentaires glacés sur internet n’aura pas découragés. Je pense à ces misérables commentaires sur Vincent Lambert, à qui on veut faire subir le sort d’Anne. J’ai du mal à y croire, j’espérais que tout ça serait fini. Mais non, ça recommence.

Louis Chédid :

Anne, ma sœur Anne
J’aurais tant voulu te dire, p’tite fille martyre
« Anne, ma sœur Anne
Tu peux dormir tranquille, elle reviendra plus
La vermine ! »
Mais beaucoup d’indifférence, de patience malvenue
Pour ces anciens damnés, au goût de déjà-vu,
Beaucoup trop d’indulgence, trop de bonnes manières
Pour cette nazi-nostalgie qui ressort de sa tanière, comme hier !
Anne, ma sœur Anne
Si j’ te disais c’ que j’ vois v’nir
Anne, ma sœur Anne
J’arrive pas à y croire, c’est comme un cauchemar
Sale cafard !

Même chose pour moi, quand je lis les horreurs sur internet concernant Vincent Lambert. Je ne prie plus, mais là, j’en aurais presque envie. Je pense à la date du 24 juin, je voudrais qu’on gagne quelques semaines ou mois. Comme j’aurais voulu que la cachette d’Anne ne soit pas découverte. Que personne ne l’ait dénoncée. Mais les gens sont comme ils sont, et ils ne semblent pas comprendre vraiment ce qu’ils font.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe