Olivier Perriet Olivier Perriet 12 juin 15:01

Traduit de l’anglais, car Dimitri Orlov vit et pense aux USA.

La dissidence trouve des moyens surprenants pour s’exprimer, et la critique la plus vigoureuse du monde occidentale se produit, s’exprime, et se diffuse.... depuis le monde occidental.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe