merthin 20 juin 2019 17:02

@Laulau

En fait il y a des indices de l’origine enthropique du CO2 additionnel.
Il y a dans l’atmosphère 3 isotope de carbone. 12, 13.

Les plantes utilisent préférentiellement le C12.

En brulant des nappes d’hydrocarbure, nous relargons donc préférentiellement du C12 car ces nappes proviennent d’organismes vivant ayant ingéré du C12 plutôt que du C13.

Et on observe effectivement une baisse du ration C13/C12 atmosphérique depuis que les mesures sont effectuées.

Ensuite, c’est le principe du rasoir d’Ockam. On fait appelle à l’hypothèse la plus probable.

ça fait 200 ans qu’on crame tout ce qu’on a sous la main, qu’on fabrique du ciment pour bétonner et de manière simultanée, le CO2 dans l’atmosphère augmente...

Mais bon, tous les Einsteins en herbe d’avox qui font appelle au bon sens et au pragmatisme nieront jusqu’à leur dernier souffle ce qui est visible comme le nez au milieu de la figure.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe