mursili mursili 26 juin 2019 16:24

La Charte de Munich présuppose des médias indépendants du pouvoir politique et des puissances d’argent, ce qui est une pure fiction aujourd’hui, comme vous l’avez fait remarquer plus haut.

Cédric O pourrait effectivement méditer le point n°2 de cette charte :

« défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe