Taverne Taverne 23 juillet 15:21

Bel hommage.

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé ! partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes
. ».

Vient ensuite le choeur des bouches fermées qui font « mmm mmm... ». Comme le Mozart qui suit du Mozart est encore du Mozart, les « mmm mmm » qui suivent les mots de Joseph Kessel (et de son célèbre neveu) sont encore très forts et ils me donnent à chaque fois la chair de poule.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe