velosolex velosolex 9 août 22:01

Ce gars là est un malin. Il a trouver la recette pour ramener les gens, et surtout les jeunes à la lecture, une activité qui périclite dans notre pays, où il y aura bientôt plus d’auteurs, que de lecteurs. 

Bradbury avait pas vu ça, tout malin et poète qu’il était. C’est pas les farenheit qui mettent en danger le papier, mais la glaciation, l’oubli. 

Qui aurait pu croire qu’un félé reprendrait les technique du troisième reich, et penserait contrôler les consciences. L’avenir n’est qu’un long passé


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe