Pascal L 10 août 16:27

« Un fervent catholique, comme Bayrou, comme Royal » Je ne pense pas que la recherche du pouvoir soit compatible avec la foi catholique (lisez Luc 4, 5-7). Par ailleurs, Bayrou s’est déjà fait remarquer par des propos que nous ne pouvons pas qualifier de catholiques, il me semble que vous devriez réviser la qualité de vos sources.

« De plus, l’institution catholique est discréditée par l’intolérance [...] de viol des religieuses. »

Tant qu’elle est discréditée par vous, l’institution catholique n’a pas grand chose à craindre. Vous ne voyez pas que vous répétez des dogmes qui ne viennent pas de vous mais qui vont dans le sens de vos préjugés. Et qui dit « dogme » dit « religion » ou pire « superstition ». SI vous aviez pris le temps de consulter quelques historiens sérieux (Voltaire ou Marx n’en n’étaient pas), vous ne raconteriez pas ces salades. Que vous ne supportiez pas le « salut d’amour » qui n’est pas de ce monde, soit, mais cela ne vous fait aucun tort. Vous avez sans doute une autre forme de salut à proposer à la place, celui-ci exigeant de purifier notre monde de tous ceux qui ne pensent pas bien. C’est assurément plus dangereux pour l’humanité.

P.S. Je ne vote pas pour Asselineau, mais dans notre monde de moins disant généralisé, il finira peut-être par se situer plus haut que les autres... Comme tous les autres, il n’a pas compris comment la création monétaire par la dette est le moyen de prédation qui a remplacé l’esclavage et la colonisation... Son passé de fonctionnaire lui porte tort. Enfin, il a peut-être compris, mais dans ce cas, il veut se ranger du côté des prédateurs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe