Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 août 2019 20:15

@Pimpin

Bonsoir, pas tout à fait. Car cela s’est fait en deux fois, d’abord l’appartenance à l’OTAN pour des questions de guerre froide, puis après la chute du mur de Berlin et la chute de l’URSS, la France est restée dans lOTAN, l’OTAN lui-même aurait dû être supprimé, puisqu’il n’y avait plus de raison d’être.
 C’est Sarkozy qui a décidé de faire entrer la haute chefferie militaire dans le processus de commandement de l’OTAN, cela est une grande trahison. L’armée française donc n’est plus indépendante et la chefferie militaire aux ordre directs des Yankees.
Le chef des armées, le Président de la République jouant un rôle très secondaire dans l’ordonnancement des missions de l’armée française. C’est dangereux, car à tout moment nous risquons de nous trouver embarqués dans un conflit que nous n’aurons pas, la France et le peuple français, voulu.
Pour résumer : avant Sarko, la France faisait partie des pays membres de l’OTAN, sans que les décisions de la chefferie militaire soient dépendante de l’OTAN. Exemple : pour le conflit avec l’Irak où Chirac a pu faire jouer le droit de veto à l’ONU et refuser la participation à ce conflit.
C’est la raison pour laquelle il y a bien deux périodes : avant Sarko et après Sarko.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe