lloreen 18 août 13:03

Tous les psychotiques qui occupent les plus hauts échelons des instances décisionnelles font obligatoirement allégeance aux véritables décideurs en coulisses et faisant partie du « conseil des 7 sages » (comprenez : des pires engeances que le monde puisse porter...). Ils ne sont que des acteurs, sortes de Janus avec les sourires côté public et l’horreur côté privé, bref des courroies de transmission et il est inutile d’appuyer sur le fait que le monde en fait les frais depuis plusieurs siècles déjà.

Les images publiques ne sont rien qu’une façade car c’est en coulisses que se prennent les décisions qui infléchiront les politiques mondiales.

Cela se sait depuis des siècles et il faut croire, à lire certains commentaires, que beaucoup n’ont jamais ouvert de livres pour y lire entre les lignes, l’Histoire (ou les contes à dormir debout) étant écrite par ceux qui dictent leurs lois.

Même sans plonger trop en arrière, il suffit de se rappeler la projection (au rythme où c’est arrivé le mot élection semble peu approprié...) de l’actuel dirigeant dans le fauteuil de la présidence républicaine (filiale française enregistrée auprès de la SEC américaine elle même faisant partie de la corporation des Etats-Unis, une entreprise enregistrée à Porto Rico... pour constater qu’il y a un (même plusieurs...) problème(s).

Staline confessait à son époque que "Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes.« et à l’époque actuelle, le constat n’a pas changé...l’IA s’occupant du comptage des voix avec le résultat que l’on connaît, à savoir le trucage des compteurs, fait d’ailleurs divulgué par un lanceur d’alerte interne.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=g1VeElBAeas

Cette mise au point a le mérite de mettre un frein aux commentaires et critiques acerbes concernant les votes des uns et des autres lors des élections et permet aussi de soulever un coin sur la réponse (éminemment secrète) à la question des ententes entre candidats en échange de leur collaboration sur la suite du programme...

Cela pourrait -le conditionnel revêt toute son importance.. expliquer pourquoi certains candidats fêtent leur »défaite"...ou d’autres s’offusquent de l’apparente rudesse de leur traitement...

Bref, cette sombre affaire Epstein contribuera, il faut l’espérer, de révélateur concernant la mainmise d’immondes individus étouffant cette planète par des fléaux séculaires leur servant à garder l’humanité dans un état perpétuel de peur, et de soumission par un système financier qui relève davantage d’une arnaque planétaire que d’un moyen d’échange.

Les solutions -encore heureux ! existent mais elles ne font pas -cela se comprend... la une des journaux appartenant au cartel maléfique dont les ramifications mènent en droite ligne aux Rothschild , fondateurs de l’état Israël qui n’est ni plus ni moins le siège social de leur empire criminel dont le peuple et le monde font les frais depuis leur installation officielle sur ce lopin de terre.

https://arretsurinfo.ch/rothschild-revele-le-role-decisif-que-sa-famille-a-joue-dans-la-declaration-balfour-et-la-creation-disrael-video/

Cela explique aussi pourquoi tous les employés de leurs filiales mondiales font allégeance à cette dynastie diabolique dont l’agenda consiste bonnement et simplement à s’approprier la planète et à la gérer selon leur intérêt personnel et que leur agent Sarkozy résuma parfaitement lors d’une conférence en 2009.

https://www.youtube.com/watch?v=aeXhEp7dhvw

Il suffit de voir à quelles sociétés les dirigeants républicains font allégeance pour en avoir la confirmation.Les différentes factions s’affrontent en coulisses et la défaite des Bush aux Etats-Unis a permis au clan Trump de prendre la main, conformément à une entente secrète entre clans et qui a débouché à l’affaire Epstein, éclaboussant le clan Clinton qui fut l’allié des Bush. Il suffit de se rappeler que le président qui devait succéder à Obama était Jeb Bush mais que suite à ces accords entre factions rivales c’est Trump qui a été élu président.

Les scénarios respectifs servis par les médias financés par les mêmes, invariablement, ne sont rien d’autre qu’un emballage appétissant (promesses électorales et partis politiques) dans lequel seront recueillies les populations respectives afin que le système puisse perdurer grâce aux opérations de diversion (élections) et sous les apparences trompeuses qui garantissent sa survie.

C’est ainsi que les peuples sont les victimes sacrificielles perpétuelles (guerres, crises, pandémies, paupérisation, criminalité) et les criminels deviennent les futurs dirigeants qui vivront dans une sorte de monde parallèle , le cas Epstein étant un cas d’école à ce sujet.Les profils psychopathiques y sont triés pour ensuite être placés sur des piédestaux -et en chuter au moindre faux-pas... et une clique d’opportunistes corruptibles immoraux est choisie pour infiltrer toutes les structures du pouvoir, de façon à ce qu’il n’échappe jamais aux griffes de ces désaxés satanistes.

C’est la triste réalité d’un monde vu par la lorgnette de malades mentaux duquel les peuples commencent heureusement à s’émanciper.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe