baldis30 13 août 08:07

@yapadekkoaqba
 bonjour, 
Le cas est bien plus simple puisqu’on l’a déjà rencontré dans l’Histoire contemporaine : « les parlementaires ayant voté la confiance à Pétain » !
Même traitement : indignité nationale mais aggravée, sans possibilité d’amnistie, sans aucun droit civil !
La faute est encore plus grave parce qu’il n’y avait pas menace des armes !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe