Hervé Hum Hervé Hum 16 août 10:28

@JL

Disons que de mon point de vue, l’intelligence étant une capacité d’action en conséquence de la connaissance, l’IA répond à ce critère. Par contre elle ne peut pas répondre à la définition de la conscience que je suis, soit, le sens de l’action en conséquence de la connaissance. Sur ce point précis, je suis d’accord qu’on ne peut pas comparer l’IA avec la conscience, même la plus élémentaire d’une bactérie.

Voilà bien pourquoi une personne très intelligente peut être un abrutit dépourvu de conscience et un simple d’esprit doté d’une faible intelligence, être une personne doté d’une conscience supérieure à l’autre, fut t’il un prix Nobel de physique !

Bref, comme disait Rabelais « science sans conscience, n’est que ruine de l’âme » et c’est bien là le drame de la société actuelle, qui croit pouvoir s’appuyer sur son intelligence et se moquer de la conscience.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe