Christian Labrune Christian Labrune 17 août 2019 14:27

Tout se passe comme si le récit jouait le même rôle [...] que le cocon dans la métamorphose de la larve en papillon.

...........................................
@Robin Guilloux

Votre remarque est fort juste. Je n’ai pas encore lu ce recueil d’essais publié par Shmuel Trigano et intitulé Controverse sur la Bible, mais à la page ci-dessous, on trouve un article qui en donne une idée assez précise et où la même thèse apparaît, semble-t-il.
https://journals.openedition.org/assr/24757
L’archéologie biblique a toujours déchaîné les passions, dans les deux sens, et c’est idiot. Il n’était pourtant pas nécessaire de recourir à des fouilles pour concevoir qu’on ne fait pas tomber les murailles d’une bourgade en jouant de la trompette, et que l’histoire de la mer rouge s’ouvrant pour laisser passer les Hébreux et se refermant sur les armées de Pharaon est évidemment du même tonneau que celle du soleil arrêté dans le livre de Josué. Pourtant, quand on a retrouvé la momie de Méremptah, vers le milieu du siècle passé, des « savants » se sont demandé, puisqu’il aurait dû mourir noyé selon la Bible, si on ne pourrait pas trouver une quantité excessive de sel sous les bandelettes ! Il y avait beaucoup de sel, mais c’était le natron qui sert à dessécher tous les cadavres soumis au processus de momification. En tirer la conclusion que les Hébreux n’ont jamais fui l’Egypte, c’est évidemment aller un peu vite en besogne, mais à lire quelques réactions immensément naïves au bas de votre article, on voit bien qu’on en est encore là.
Certains feraient mieux de se demander pourquoi les noms géographiques de la Bible, voire ceux de simples bourgades, correspondent si exactement à ceux des villes de l’Israël moderne. La ville de Jérusalem, évoquée plus de cinq cents fois, la ville d’Hébron de la bible, seraient-elles des villes purement imaginaires, et toute ressemblance avec des noms de villes actuelles serait-elle, comme on dit en manière d’avertissement au début de certains films, « purement fortuite » ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe