Christian Labrune Christian Labrune 17 août 2019 01:08

@TomZzz

Ne vous fatiguez pas : votre interlocuteur est comme un vieux disque rayé. Il récitera imperturbablement, et jusqu’à la fin des temps, le catéchisme d’Abou Mazen, le vieux gâteux de Ramallah. Au terme du processus, il ne reste plus que deux mots : Allah akbar ! On y est presque.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe