Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 17 août 2019 11:50

@Clouz0

Epstein possédait dans une de ses résidences une photo imprimée sous forme de poster qui avait été prise dans sa cellule, lorsqu’il avait été condamné en 2008.

Aux invités qui lui avaient demandé pourquoi il avait accroché ça au mur il répondait goguenard que c’était pour se rappeler qu’il pourrait bien y retourner à tout moment.

Si vous voulez faire de la psychologie à deux balles, allons-y : les prédateurs sexuels du type d’Epstein considèrent les gosses comme des objets, et raisonnent comme des sociopathes, parfaitement dénués de remords.

Le jugement des autres ? Il s’en moquait joyeusement, vous pouvez bien le croire.

Tout ce qui l’inquiétait c’était qu’il risquait de passer le restant de ces jours au trou, d’où l’hypothèse parfaitement crédible qu’il aurait pu tenter de balancer ses clients au procureur afin de négocier une remise de peine en échange d’un plaider coupable.

Et comme je l’ai déjà écrit sur ce fil : attendons d’avoir le RAPPORT d’autopsie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe