Hamed 18 août 2019 23:43

@Claudec

Entièrement d’accord avec ce que vous dîtes. Vous réfléchissez certes, vous raisonnez, oui. Vous comprenez l’état de nature tel qu’il se déploie à nos yeux, à notre compréhension du monde, mais cette pyramide n’a rien d’étrange, nous sommes ainsi construits, l« humanité entière est dans cette représentation.

C’est comme si vous dîtes pourquoi un arbre est un arbre ? Pourquoi Claudec est Claudec ? Pourquoi moi je vous réponds, etc., etc. Oui nous sommes parce que nous sommes ce que nous sommes.Un état de nature.

Quant aux hasards, c’est un étéat de hasardn, c’est vrai. Mais pour nous simplement. Mais pour l’Absolu, il n’y a pas de hasard, c’est ainsi nous, moi, vous, l’existence, le hasard d’être mais pour nous seulement.

L’existence est une réalité, et la réalité n’est pas un hasard. Sinon, on ne serait pas nous. Le hasard est simplement les limites de notre compréhension. De même, ce qu’on définit par dogme, c’est aussi une limite de ce qu’on comprend.

Non il n’a y pas d’idées toutes faites pour celui qui réfléchit. Une idée toute faite n’a pas besoin de réflexion, elle est une répétition de l’idée toute faite par d’autres, et ce ne sont au final que des mots puisqu’elle ne porte pas en elle la raison. L’apparent, comme vous le faîtes d’ailleurs dans votre »surpopulation« .

Il est vrai qu’il y a surpopulation, mais cette surpopulation a une base historique, une raison historique. S’il y avait 20 milliards d’individus sur terre, et que tous auraient vécu comme aujourd’hui, cela n’aurait rien changé à l’état de nature de notre existence. Nous sommes ce que nous sommes, et c’est tout. Il n’y a ni dogme, rien du tout c’est ainsi, sauf qu’il y a une dynamique de l’histoire que vous ne faîtes pas ressortir.

Voilà j’espère avoir été explicite. Et ne m’en veuillez si je réfute vos arguments. Ce n’est pas qu’ils sont faux, non, à mon sens, ils n’apportent pas matière à comprendre. Vous relatez une situation naturelle, et vous nous assénez votre idée de »surpopulation« ou de »pyramide" qui ne sont en fait que des constatez et que pour le trop d’existences, vous les définissez comme des maux. Vous aussi, si on vous prends à la lettre, vous êtes un mal, moi aussi etc.

Ne prenez pas ça en mal. Merci pour le post.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe