Claudec Claudec 19 août 2019 17:30

Penser résulte d’une réaction moléculaire activée par de l’énergie. Ce ne peut être le fait que d’organismes vivants alimentés en énergie. La fonction “penser” disparaît donc avec les organes qui en sont le siège, par dispersion des atomes dont ils sont composés, dès lors que l’énergie leur manque. La pensée elle-même survit par contre et, transmise, participe à la pensée de ceux qui continuent de vivre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe