Hamed 22 août 2019 21:09

@sls0

Très juste le mot de zen. « Si on est mort pour soi-même », on renaît pour l’autre, pour tout ce qui a de beau que l’on a côtoyé quand on vivait ou plutôt on croyait vivre alors qu’on ne vivait pas. On n’a pas vu la beauté de la vie d’être malgré les souffrances, les privations, etc.

Ce qui signifie « tuer le soi qu’on était » et revivre un soi plus beau, plus généreux pour soi. Pourquoi ? Parce que la vie est « don » que le Mystère des mystères a donné à l’homme.

Et encore faudrait-il pouvoir tuer le soi pour « revivre ». Ce qui n’est donné pas donné, « il faut le pouvoir ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe