Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 septembre 2019 15:50

@lloreen

ARTE a diffusé un document intitulé Corleone : le parrain des parrains (qui peut être regardé en replay)

un des points intéressants de ce document est d’expliquer la naissance de la mafia sicilienne (archétypale ?) par la conjonction de deux phénomènes :
 un territoire fermé, une ile qui n’a jamais été un état mais qui a toujours été dépendant d’autres puissances, ce qui a conduit la population ase protéger derrière des structures autres que celles d’un état
 une aristocratie très faible en nombre mais propriétaire de toutes les terres et ne pouvant s’appuyer sur un appareil d’état pour contrôler les familles pauvres qui les enrichissaient par leur travail

cette réalité a amené les familles d’aristocrates à déléguer à des « capos » contre des avantages matériels et une promotion sociale qui en faisait les vrais notable les pouvoirs qui, ailleurs, étaient assumés par l’appareil d’état, juridique, policier et militaire
le paradoxe est que ces « parrains » jouaient vis à vis de la population un rôle paternaliste protecteur et faisaient régner l’ordre à travers des codes d’honneurs implacables.
mais c’était toujours l’aristocratie qui avait le pouvoir économique et politique, comme c’est la bourgeoisie qui a eu ce pouvoir par la suite
tour se passe comme si, aujourd’hui, les rôles étaient inversés et que ce sont les sbires qui contrôlent les notables, et plus le contraire
ce qui n’a rien de réjouissant


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe