HELIOS HELIOS 19 septembre 2019 12:59

.... je ne comprends pas ceux qui agitent le drapeau de l’humanisme : au nom de quoi, faudrait-il arreter de vendre des armes, ou quoi que ce soit d’autre, a l’Arabie Saoudite.

Alors, me direz vous, faudrait-il penser a toux ceux qui meurent sous les obus des canons construit en France  (et vendu a Ben Salman) et la même chose pour les avions, les missiles et étendons aussi l’affaire avec les radars que nous lui avons vendu etc... Ce qui est sûr, c’est que le kérosène qui fait marcher tout ça, provient bien des puits saoudiens... enfin, on peut le supposer !

Ce qu’il y a de clairement choquant, c’est qu’on peut supposer que les interets de la France ne correspondent pas exactement aux valeurs humanistes, et dans ce cas il faut bien comprendre que les victimes sont passées au rang de victimes colaterales qu’on ne peut considerer... cela s’apelle « la raison d’état ».

Dans la bonne logique des choses, ce qui est anormal, c’est que nous ne vendions pas d’armes aux yemenistes pour qu’ils puissent se defendre à leur tour. On peut supposer -et c’est la réalité- les yemenites achètent moins chers leurs armes a d’autres réseaux (iraniens, russes, chinois) et c’est la simple loi du marché... le vendeurs offrant des conditions économiques objectives plus adaptées.

Encore une fois, ceux qui couinent ne se rendent pas compte que le monde n’est pas un monde de bisounours, que la vie est dure et cruelle, que nous avons nous même subit ces aléas et autres contraintes violentes et que nous ne devons pas nous immiscer dans les affaires des uns et des autres d’autant plus que nous ne connaissons pas, ni ne devons juger les cultures et les sociétés comme les raisons de ce conflit qui nous reste incompréhensible et étranger.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe