Attila Attila 18 septembre 2019 18:57

@Jean Dugenêt
La psychologie sociale et . . . la lecture :
« La faculté de lire en profondeur ne disparaîtra pas, mais elle sera probablement limitée à une part de plus en plus réduite de la population »
Demain, serons-nous trop abrutis pour lire ?
.
Pour certains chercheurs, cela ne fait aucun doute : l’ère numérique de la distraction perpétuelle a modifié nos cerveaux. Et les générations futures s’apprêtent à le payer cher.

.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe