Le Panda BERNARD 18 septembre 2019 22:52

@Jean Dugenêt bonsoir
J’ai trouvé même plus explicite, ce sera mon dernier commentaire ce soir. Je m’occupe de l’ouvrage demain dans la journée. Je place l’introduction assez explicite semble à premier jet :

Le plan Marshall et la création de l’OECE

A la fin de la guerre, l’Organisation des Nations unies (ONU), dont la Charte fondatrice est signée à San Francisco en juin 1945, fournit diverses aides aux pays européens détruits. L’Europe est en effet confrontée à de graves pénuries alimentaires et doit maintenir des systèmes de rationnement. Elle est également en manque de dollars, ce qui limite fortement ses importations en produits d’équipement civil et militaire. L’Administration des Nations unies pour les secours et la reconstruction, l’United Nations Relief and Rehabilitation Agency (UNRRA), créée dès novembre 1943, apporte des aides individuelles d’urgence aux Etats européens, notamment sur le plan humanitaire. Mais cette action reste ponctuelle et s’avère insuffisante pour relancer efficacement l’économie de l’ensemble de ces pays. Les échanges commerciaux intereuropéens sont en effet ralentis par le manque de devises et souffrent de l’absence d’une organisation économique internationale capable d’organiser efficacement le commerce mondial. Les États-Unis, qui ont le plus grand intérêt à favoriser ces échanges pour gonfler leurs exportations, envisagent dès lors de relever l’économie européenne via un programme structurel d’envergure. Pour les USA, il s’agit en effet de protéger la prospérité américaine et d’éloigner le spectre de la surproduction nationale. Mais la volonté des États-Unis d’accorder une aide économique massive à l’Europe trouve également son origine dans des préoccupations politiques. La peur de l’expansion communiste en Europe occidentale dans un climat de Guerre froide est sans doute un facteur décisif tout aussi important que la conquête de marchés nouveaux. Les Américains proposent donc de lutter contre la misère et la faim en Europe qui, selon eux, entretiennent le communisme. Le plan Marshall s’inscrit dans la politique américaine d’endiguement - de containment tel que le président américain Truman l’expose dans un discours au Congrès américain des États-Unis le 12 mars 1947 - de la poussée réelle ou supposée du communisme en Europe. Lien Merci à tous échanges en règle générale dont j’ai pu prendre connaissance grâce à une participation interpellative. Nous n’avons le droit de laisser la France en cet état. Il nous faut trouver une solution républicaine et bien plus libérale démocratiquement en actions. Je te réitère mes remerciements pour la tenue du débat, nous ne pouvons êtres en accord avec tout le monde. L’essentiel ici reste que le débat soit réellement participatif. (hors sujet le paiement par PayPal est accepté ? Très bonne nuit.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe