Jelena Jelena 14 octobre 2019 19:30

>> Comme en France on assiste à une fracture entre les grandes villes à l’électorat aisé qui rêve de sociétal (...)

C’est le même décor en Serbie, ou ce sont majoritairement « les classes moyennes aisées » de Belgrade et Novi Sad qui votent pour les socialos, alors que dans le reste du pays, le SNS (droite classique) l’emporte largement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe