sweach 18 octobre 2019 14:00

Notre alimentation a été trop parasité par l’industrie et une mauvaise agriculture. On a des nutriments de mauvaise qualité, pas suffisamment varié et en trop grande quantité.

1 L’amidon (Blé, Maïs, pomme de terre)

Cette molécule est le principale aliment de l’homme et sa première source d’énergie glucidique, dans la nature l’amidon est indissociable des fibres, mais la faible diversité génétique dans l’agriculture, ainsi que des procédés de production dans l’industrie, nous donne un amidon qui devient nuisible pour l’organisme.

2 Le Saccharose (canne à sucre, betterave)

Cette molécule est rare dans la nature et dans des proportions très faible, nos quantités consommés sont aberrante, ce sucre possède des propriétés addictives équivalente à des drogues dur, notre industrie en met partout sans qu’on soit au courant, regarder la composition de n’importe qu’elle sauce ou plat préparé.

3 Les huiles Trans (huile de palme)

L’hydrogénation des huiles est un scandale sanitaire, idem pour l’extraction à chaud. Nos industriel rendent volontairement toxique des huiles qui devraient être bonne pour la santé.

4 Les antibiotiques et les probiotiques

Utilisés dans l’industrie pour faire grossir plus rapidement les animaux d’élevage, les effets sont les même sur l’homme qui mange ces animaux, c’est la raisons principal qui fait que nos enfants grandissent plus vite, sont plus grand, les filles ont des seins plus gros et leur règles plus jeune.

Si on souhaite lutter contre ces 4 fléaux, on comprend rapidement qu’il n’y a pratiquement aucun produit proposé par nos grandes surface, si on rajoute les polluant lié à la pétrochimie (pesticide, additif, arôme, etc..) on n’a absolument plus rien.

Aujourd’hui il ne reste que l’auto-alimentation possible pour se prémunir, mais on a pour la plupart perdu le savoir-faire et on n’a pas le temps.

Pourtant on devrait tous être des chasseurs cueilleurs avec un minimum d’agriculture, ce qui est relativement complexe car nous avons tous des métiers spécialisés.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe