Sandro Ferretti Sandro Ferretti 9 novembre 2019 19:20

Bonsoir Sabine,

Oui, ce billet parle précisément de ces traces, qui ne sortent pas de ma mémoire.

Je crois que vous l’avez deviné.

Elle pleurait, franchement, sans se cacher, mais elle continuait à chanter et bien, en plus-.

Et elle n’était pas saoule. Je le sais.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe