taketheeffinbus 12 novembre 2019 10:19

Sinon, on peut opter pour des solutions alternatives.

1 : l’électrification des véhicules thermiques existants, la réglementation de plusieurs pays en Europe le permet déjà, la France est à la traîne là dessus, et écologiquement, énergétiquement, c’est mieux que d’acheter du neuf.

2 : Participer aux programmes spatiaux internationaux à destination de la Lune pour récupérer de l’hélium 3 disponible en abondance là-bas tandis qu’il est quasiment inexistant sur terre, dont un seul gramme équivaut à 2,75 litres de pétrole, et permettrait de s’affranchir complètement des contraintes de la fusion actuelle, des projets aux coûts faramineux comme ITER (pas besoin de tels bouclier, l’hélium 3 est stable, contrairement à l’hélium 4) et gagner des décennies d’avance sur l’accessibilité à cette énergie, propre, sans rejet de CO2 ou autres molécules toxiques dans l’atmosphère.

3 : pousser à fond la recherche dans les nouveaux matériaux comme le graphène, afin de donner un coup de boost au remplacement du lithium sous toutes ses formes dans le stockage de l’énergie.

4 : et sobrement, en attendant de, se tourner vers le renouvelable (pas l’éolien, à chier en terme de durée de vie et recyclage !), et être aussi sobres que possible en la matière...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe