eau-pression eau-pression 17 novembre 2019 10:19

@MAUGISMICHEL
Et comme Fidel l’a dit dans ses mémoires, la plus grande inégalité est l’héritage culturel qui se maintiendra encore longtemps même si l’héritage des biens de production est aboli

Est-ce que vous entretenez l’utopie de la construction par la société d’un homme nouveau ? Avez-vous envisagé de remplacer « se maintiendra encore longtemps » par « se maintiendra éternellement » ?
Car imaginer d’abolir cette inégalité de l’environnement culturel dans lequel l’enfant grandit, c’est à la limite imaginer une société mondiale qui dont le système éducatif serait capable de construire les individus. C’est contraire à la façon dont se construit la culture, par confrontation des rêves et capacités des individus, des groupes sociaux.
Dans le contexte scientifique de cet article, on peut assimiler cette utopie à celle d’une théorie physique ultime, qui explique tout phénomène observable, y compris ceux qui ne se reproduisent pas « à la baguette ». A cette théorie ultime, qui y croit ?

De façon très paysanne, je vois le côté positif de la propriété individuelle héréditaire, qui est de traiter sa terre dans la perspective de poursuivre la vie. Pour reprendre les termes d’@Arogavox, on peut être propriétaire de son sol tant qu’on est digne de lui. Traduit en termes d’écologie, l’homme est-il digne d’hériter de la planète ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe