Samson Samson 26 novembre 2019 17:33

« Les classes dominantes et les catégories supérieures de la population, les professionnels de la parole publique ont en commun de mettre à distance les plus modestes, avec condescendance et laissent dans une grande indifférence un grand nombre de citoyens sur le bord de la route. »

Si encore - comme depuis notre entrée en Pensée Unique néo-libérale TINA par l’avènement sous Tonton du $ociali$me et sa conversion au cruel culte de la Sainte Croissance - ils s’y limitaient, il n’y aurait rien de bien nouveau sous le soleil !

Mais aux chiffres cités plus haut peuvent maintenant depuis plus d’un an s’ajouter le nombre croissant d’éborgné(-e)s, mutilé(-e)s et autres estropié(-e)s, gardé(-e)s à vue et condamné(-e)s pour avoir alors même qu’ils-elles « ne sont rien » eu l’outrecuidance de protester en gilets jaunes de leur dignité citoyenne.

Et si dans sa persistance à asservir les citoyen(-ne)s de cette République à la botte €urocrate et les soumettre aux diktats de ses GOPE, le régime de Mutilator 1er préfère maintenant tout à la fois casser les thermomètres et recourir au terrorisme d’armes de guerre à « létalité réduite » pour s’efforcer de définitivement les mater, c’est bien parce que le stade de la condescendance et de l’indifférence - croissantes depuis près de 40 ans - est maintenant définitivement dépassé.

La nouvelle aristocratie mondialiste et ses larbins en €urocratie et dans nos institutions ne peuvent désormais plus tolérer la moindre remise en question citoyenne à la logique des privilèges qu’ils se sont constitués tant à l’échelle française que planétaire et n’hésite plus - comme aux pire jours de l’ancien régime - à faire donner la troupe sur tout(-e) qui proteste de l’universalisme des principes pourtant si fièrement proclamés par notre devise Républicaine.

On ne peut évidemment être à la fois au four et au moulin, mais loin de votre propos soigneusement aseptisé et des consternants constats statistiques de notre appauvrissement, il vous suffirait pourtant d’interrompre, ne serait-ce qu’un temps, vos suggestions avisées de juteux placements dans les valeurs montantes du domaine artistique pour déambuler quelque peu dans nos rues, cités et campagnes pour - tant elle est désormais patente et scandaleuse au quotidien - prendre directement la pleine mesure de l’ampleur de la ruine qui frappe une part toujours croissante de nos concitoyen(-ne)s, non dans les seules colonnes de chiffres, mais directement dans leur chair et leurs destins sacrifiés ...

... et qui sait, vous indigner peut-être à votre tour, comme le font déjà depuis plus d’un an ces nombreux(-ses) citoyen(-ne)s qui refusent d’encore se résigner et dont votre propos ne daigne évoquer ni le sort dévolu, ni même toucher mot !!!

En vous présentant mes respectueuses salutations citoyennes ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe