Jonas 9 décembre 2019 11:01

@QAmonBra (3) suite et fin
L’Algérie épinglée pour son traitement des migrants ( Courrier international du 25 juin 2018) 

<< Par ailleurs ,El Watan souligne , qu’en juillet 2017 . « Les propos suintant le racisme de l’actuel Premier ministre , Ahmed Ouyahia , et du ministre des Affaires étrangères , Abdelkader Messahel, sur les migrants  sources de criminalité de -maladies-, d’insécurité et de types de fléaux -ont fait leur effet au sein des agences onusiennes. Prison sans mirador , exportatrice nette de harraga ( migrants clandestins , 43 algériens se trouvaient à bord de l’Aquarius) l’Algérie valse entre pays de transit et terre d’immigrations.
Avant de souligner que malgré » son caractère exécrable de pays fermé« l’Algérie » accueille , tant bien que mal quelque 100 000 migrants subsaharienne en situation irrégulière >> 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe