QAmonBra QAmonBra 11 décembre 2019 12:40

@L’apostilleur

Nos pseudo-dirigeants ne nous ont pas envoyé de faire-part, peut être pour ne pas nous faire de peine, mais au plan formel la 5ème république est décédée depuis plusieurs années.

En effet, n’ayant plus aucun pouvoir sur son économie, sa monnaie, sa législation,(*) son territoire et sa défense, l’état français n’est plus qu’un département européen et son président un simple préfet, que certains, par veautants et simulacre électoral interposés, peuvent nommer ou démettre à leur guise. 

Toutefois, par et pour le Peuple, la nation française perdure toujours, elle est son ultime et inaliénable bien, gare à tous ceux osant s’y attaquer, les gilets jaunes ne sont qu’un avertissement sans frais !

Du seul Peuple uni la République, tel le phénix, renaitra de ses cendres et tous ceux voulant faire de nos compatriotes de confession musulmane, les boucs émissaires de ce foutoir sciemment organisé, ne pourront ignorer ma contradiction.

(. . .) « Le peuple, devenu multiculturel, est à distinguer de la nation qui s’est transformée. »

(. . .)

Par la situation géographique de la France, couloir naturel entre le nord et le sud de l’Europe, voire l’Afrique par l’Espagne, ainsi que sa large façade méditerranéenne ouverte à l’orient, le Peuple français, ou plutôt les populations le composant, ont toujours été culturellement diverses.

Malgré l’ordonnance royale de François 1er, dite de Villers Cotterêts en 1539, instituant le « langaige françoys », ces populations vont continuer jusqu’à la révolution, de parler différentes langues ou/et dialectes régionaux, dont certains usités encore à ce jour, utiliser des poids et mesures différents, pratiquer des cultes religieux également différents et même appliquer des taxes douanières entre provinces du royaume, comme si elles étaient étrangères entre elles  !

Ce sont la lutte pour sa survie de la jeune République face aux féodaux européens et français, le brassage des jeunesses et la fraternité combattante opérés par la conscription et, enfin, l’école obligatoire des « hussards noirs » de J. Ferry, pour ne citer que les paramètres déterminants, qui cimenteront progressivement la nation française, dont la langue reflète cette somptueuse et historique richesse, ce n’est pas hasard si elle a été durant des siècles la langue diplomatique de l’Europe. . .

(*) Nos pseudo-représentants à « l’assemblée nationale » on voté récemment une loi pouvant exposer pénalement tout citoyen critiquant la politique et l’idéologie d’un état racialiste étranger, au motif de lutter contre un racisme à l’encontre des sémites !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe