Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 décembre 2019 12:18

@Fifi Brind_acier

Philippe Varin a remplacé Christian Streiff courant 2009, une demi-année pour laquelle il avait alors perçu près de 778.000 euros. Son « salaire fixe » s’établit à 1,3 millions d’euros annuels (1,2 millions pour Ghosn chez Renault) mais ces chiffres ne sont que partiels. En effet, si l’on rajoute les 1,65 millions d’euros de la part variable de sa rémunération complété d’une prime exceptionnelle de 300,000 euros, on obtient un salaire total de 3,25 millions d’euros pour l’exercice 2010, soit un quasi triplement.

Pour donner un ordre de grandeur, c’est une somme qui représente environ 200 années de travail pour un Smicard ! Pas de quoi descendre revendiquer dans la rue effectivement… (pour Philippe Varin, j’entends)

Pour mémoire, on rappellera qu’en ce qui concerne Carlos Ghosn, si l’on rajoute à son salaire de patron de Renault, celui de Nissan, on arrive aux alentours de 8 millions d’euros, ce qui représente un peu plus de 5 siècles de SMIC.

 

Chez PSA, les membres du directoire (JM Galès, Guillaume Faury, Frédéric Saint-Geours) n’ont pas été oubliés et ont vu leurs rémunérations doubler pour atteindre 1,26 millions d’euros chacun. Grégoire Olivier qui est basé en Asie a vu s’ajouter à cette somme une prime d’éloignement de 103,000 euros, mais pour ne léser personne et remercier tout le monde de leur grande implication, tous ont reçu une gratification exceptionnelle de 120,000 euros.

 

La masse salariale française du groupe PSA serait quant à elle restée stable en 2010 …. via La tribune


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe