assouline assouline 10 février 19:21

@Tous
.
L’UPR nous dit ci-dessus :
.

Il ne s’agit pas de l’élection de Macron de 2017, mais de violations de la Constitution pendant son mandat,


.
Sauf que pour être destitué au motif inexistant de «  »violation de la Constitution« , il faut au préalable que le Président soit jugé pour »violation de la Constitution" !
.
Or, ce n’est pas le cas...
Car ça n’existe pas...
Car le Président ne peut violer la Constitution qu’en promulgant une loi anti-constituionnelle...
.
Et car le Conseil constitutionnel est là pour l’en empêcher...
.
Mais ça... à l’UPR... on ne le sait pas...
.
Seul l’Etat est judicairement responsable des actes de l’Etat...
.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe