eau-pression eau-pression 12 février 10:26

Le formatage de la pensée est un poison qui génère beaucoup de morts-vivants. Et je vous approuve, il commence par le choix des mots. A l’oral, s’y ajoutent le rythme des intonations destinées à nous faire croire que la sécurité c’est de faire confiance au journaliste (écouter B.Gaccio).

Notre vocabulaire a une lacune : il n’y a pas de préfixe choc pour dire qu’un aliment est hors-sol.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe