CN46400 CN46400 12 février 09:31

Très bon article, le prolétariat moderne ne peut pas, contrairement à la période du capitalisme triomphant de la révolution industrielle du 19°siècle, être réduit aux travailleurs manuels. Ce qui conduit parfois Marx et Engels à mal distinguer, dans des textes pourtant réputés pour leurs précisions, le prolétariat de la classe ouvrière.

 Ainsi quand ils disent :« Prolétaires de tous les pays unissez-vous », ils ne pensent manifestement pas qu’à la classe ouvrière, mais en fait, à tous ceux qui sont obligés de travailler, et pas seulement à ceux qui doivent vendre leur force de travail, pour vivre.

 En fait le distinguo s’opère entre ceux qui doivent travailler pour vivre, même en possédant l’outil de travail, et ceux qui ne sont pas obligés de travailler même si parfois ils travaillent aussi, mais toujours pour le plaisir, jamais pour le « chagrin ».

 Les uns sont « l’infime minorité » bourgeoise qui décroît, et les autres « l’énorme majorité » prolétarienne qui croît, sans toujours s’en rendre compte... Un bourgeois peut travailler avec ses mains, c’est rare et un prolos peut être un travailleur intellectuel, c’est courant !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe