Patrick Samba Patrick Samba 13 février 15:07

@Séraphin Lampion
"troisio, Macron est à la classe dominante française ce que les têtes de l’hydre son à la bête : si on en coupe une, il en repousse au moins une autre. C’est à la bête qu’il faut s’en prendre « 
Réponse typique, fergusienne, des faux-culs : quand on a une cible bien identifiée par les rebelles qu’il leur est ainsi plus aisé de viser, et qu’on sent que l’hallali politique est proche pour la cible, alors les mous, sans colonne vertébrale, détournent l’attention du bon peuple vers une autre cible beaucoup plus floue, très mal identifiable pour épuiser la force rebelle parce que bien évidemment celle-ci ne peut entrainer que chaos et désordres.
Mais le chaos et les désordres sont le résultat de la politique néo-libérale visant la démocrature, et non la dictature ! Tandis que la résistance des gilets jaunes n’est faite que d’actions fort peu brutales mais déterminées appelant à une démocratie régénérée ! Un exemple que les jeunes de Youth for climate et d’Extension-rebellion traduisent par de simples tags dans les bureaux de Blackrock, traduits par les médias de l’oligarchie économique en »violence« , »vandalisme« , »terrorisme«  !! (oui, oui !), et autre »dévastation" !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe