Robin Guilloux Robin Guilloux 12 février 16:01

@Séraphin Lampion

Oui, effectivement. Certains philosophes grecs, les épicuriens par exemple, (mais ni Platon, ni Aristote) croyaient en une « pluralité de mondes ». Ils se basaient sur l’idée que les corps célestes étant en nombre infini, il devait forcément y avoir dans l’univers des planètes semblables à la nôtre.

Je n’en ai pas parlé dans mon compte-rendu du livre, mais il me semble que l’un des intervenants évoque cette conception qui suppose une rupture d’avec le modèle de Ptolémée qui était celui d’Aristote.

Giordano Bruno l’a reprise à la Renaissance. La doctrine de Giordano Bruno d’une pluralité de mondes habités aurait supposé que le Christ s’incarne une infinité de fois dans chacun de ces mondes, ce que l’Eglise ne pouvait évidemment admettre.

Le père Sertillange,o.p.pensait que le Christ s’était sacrifié une fois pour toutes pour l’univers entier. 

Et maintenant, on fait quoi ? smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe