Captain Marlo Captain Marlo 13 février 22:25

@William
Pour sortir de l’UE, il faut d’abord un vote démocratique qui demande la sortie ; donc la démocratie précède la sortie.

.
Bien sûr ! L’UPR a été créée, spécialement dans le but du Frexit et pour mettre en place un programme CNR. Puis elle a vocation, comme le CNR de 1943, à être dissoute. L’UPR est un mouvement de Libération nationale.

.
Ce n’est pas un Parti politique, (le CNR ne l’était pas non plus), mais un rassemblement de citoyens, qui, provisoirement, laissent de côté leurs divergences politiques, pour que le pays retrouve son indépendance et sa souveraineté.
.
J’ai participé depuis 2012, à de nombreuses réunions de l’UPR, les adhérents ne disent pas quelles sont leurs préférences politiques, ça n’intéresse personne.
On l’apprend, quand on sympathise avec certains. Sinon, tous les adhérents n’ont qu’un objectif, la sortie de l’UE, de l’euro & de l’ OTAN ! 
.
« Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du même combat
Celui qui croyait au ciel
Et celui qui n’y croyait pas. »

.
Poème de Louis Aragon en Mars 1943, au moment de la signature du programme du Conseil National de la Résistance.
.
" Cette mission de combat ne doit pas prendre fin à la Libération. Ce n’est, en effet, qu’en regroupant toutes ses forces autour des aspirations quasi unanimes de la nation, que la France retrouvera son équilibre moral et social et redonnera au monde l’image de sa grandeur et la preuve de son unité.

Aussi les représentants des organisations de la Résistance, des centrales syndicales et des partis ou tendances politiques groupés au sein du CNR, délibérant en assemblée plénière le 15 mars 1944, ont-ils décidé de s’unir sur le programme suivant, qui comporte à la fois un plan d’action immédiate contre l’oppresseur et les mesures destinées à instaurer, dès la Libération du territoire, un ordre social plus juste....etc


La différence avec 1943, c’est que les syndicats et les Partis politiques sont tous devenus euro-atlantistes. Ils ne veulent pas de la souveraineté et de l’indépendance du pays. Ils prônent tous « Une Autre Europe ».
.
Ce qui est impossible à obtenir. L’Europe n’est pas réformable, à cause des intérêts divergents des pays qui la compose, et de la règle de l’unanimité, article 48 du TFUE.
.
Cette règle impose que les changements dans les Traités soient décidés par 100% des Gouvernements + 100% des Parlements ; ce qui fait 54 conditions unanimes !

Un seul NON sur les 54 conditions, et rien ne change.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe