Duke77 Duke77 14 février 03:34

@vachefolle

Un coronaseptique te répond :

Tout ce que tu décris est lié au phénomène du « BUZZ » pas au fond de cette affaire qui est la dangerosité ou le caractère exceptionnel de ce coronavirus. Personne ne nie que les media et les réseaux sociaux tournent en boucle sur ce sujet concentrant l’attention de la population mondiale « connectée » sur cette menace d’une pandémie. Ceux qui ne regardent pas le TV s’en foutent complètement, comme moi d’ailleurs. Ce qu’on essaye de te faire comprendre, c’est que c’est du pipeau.

Un type asiatique enregistrant un morceau de musique tout pourri avec comme chorégraphie le geste d’un cowboy a réussi à dépasser le milliard de vue sur youtube. Ce n’est pas parce que son tube est génial, d’ailleurs je n’arrive déjà plus à me souvenir du titre et dans 10 ans il sera passé aux oubliettes. Voilà où nous en sommes : le monde est connecté et tout peut faire l’objet d’un buzz énorme. C’est juste une question de timing et d’appui marketing. La menace d’une pandémie est évidement un sujet parfait puisqu’il véhicule la peur. Mais les incendies soit-disant liés au réchauffement climatique cet été ont fonctionné de la même manière. Donc puisque c’est trop compliqué pour vous, on va répondre à votre énigme : le gouvernement chinois est victime du buzz comme les gouvernements européens l’ont été lors de la fausse pandémie de grippe aviaire H1N1. Notre ministre de la santé allant jusqu’à commander pour 1 milliard d’euros de vaccins pour rien. Les 3/4 n’ayant pas pu être administrés iront en Afrique pour vacciner les africains contre une pandémie qui n’était déjà plus possible. Voilà où nous en sommes : les gouvernements tout comme la population se fait berner par des coup de buzz comme ceux-ci. Vu le niveau de médiocrité de nos dirigeants, ce n’est pas très étonnant. Il est maintenant établi que les dirigeants des pays riches sont plutôt médiocres intellectuellement mais doivent bien passer à la TV, et sont promus et maintenus au pouvoir par l’oligarchie. C’est donc elle qui est à l’origine du buzz. Il reste juste à voir qui va gagner de l’argent avec cet emballement médiatique. Ce n’est peut-être pas un complot, peut-être juste un effet de buzz sur lequel certains vont surfer pour faire un billet. Mais le fait que l’économie soit impactée ne peut être considéré comme une preuve de véracité de la dangerosité de ce virus. La bourse prouve régulièrement que les marchés ne sont pas liés au réel. La rumeur suffit pour faire dégringoler une action.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe