Arogavox 14 février 13:03

@pemile
Voilà comment, pour ma part, je comprends la juste remarque qui vient de vous être faite :
"la suite des chiffres du nombre pi est une suite aléatoire, en revanche tout le monde la connait.

"

 Si vous savez que la suite aléatoire de chiffres que vous observez est celle du nombre pi, vous n’avez pas affaire à de l’aléatoire puisque vous lisez les chiffres d’une donnée parfaitement identifiée : l’unique nombre Pi !

  Bien sûr que celui qui a espionné et découvert la clé secrète d’un codage n’a plus qu’à s’en servir pour déchiffrer ! Croyez-vous que cela soit à expliquer à un quelconque lecteur de ce forum ??!
 S’il faut encore vous mettre les point sur les ’i’, essayons encore ceci :
  le livre, les extraits de livre, ou les données plus ou moins aléatoires de la clé USB rose confiés comme support de chiffrage ne sont pas des clés publiques, mais des clés secrètes !
  


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe