Colombot 16 février 00:43

@Christelle Néant

Je suppose que ce n’est pas un hasard si votre pseudo est « Néant ». Je vous retourne le compliment de « ramassis d’âneries sans nom », qui ne s’applique d’ailleurs pas en général à un texte aussi court que celui que j’avais écrit. Je n’ai pas estimé nécessaire de rentrer dans les détails, mais je connais aussi une partie de la région et son Histoire.

Effectivement, le territoire de l’actuelle Ukraine a été envahi par bien des peuples, mais tous les gens honnêtes peuvent consulter l’Histoire de l’Ukraine pour apprendre que la Russie a engagé une expansion coloniale décisive au 18ème siècle dans plusieurs directions, annexant en particulier les pays baltes à l’Ouest et aussi l’Ukraine au Sud, à la faveur d’autres conflits, notamment celui que vous évoquez avec la Pologne, mais en oubliant Ivan Mazepa battu par les Russes de Pierre le Grand en 1709. D’ailleurs, les Ukrainiens ont une langue qui n’est pas le russe et une autre culture et ils ont été particulièrement réprimés par les soviétiques, Staline au premier chef.

Quant au Donbass, je parle de Russes puisqu’ils ne veulent plus être Ukrainiens. C’est toutefois mensonge de prétendre que les (vrais) Russes n’y sont pas, beaucoup de reportages ayant attesté de la présence de conseillers militaires russes depuis plusieurs années. Ils ont même abattu un avion civil en vol : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_17_Malaysia_Airlines

Je reconnais que la situation est plus complexe en Crimée où les russophones « première langue » sont nombreux.

Votre propagande pro-poutine tombe cependant d’autant plus mal que Poutine est justement en train de manoeuvrer pour prolonger encore son pouvoir : https://www.lepoint.fr/monde/demission-du-gouvernement-reforme-constitutionnelle-poutine-prepare-l-avenir-15-01-2020-2358047_24.php


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe