Christelle Néant Christelle Néant 16 février 11:40

@Colombot
Alors reprenons tout point par point puisque vous avez décidé de vous enfoncer :

  1. Néant est mon vrai nom et non un pseudo.
  2. Vu les bêtises que vous sortez non vous ne connaissez pas l’histoire de l’Ukraine. L’Ukraine n’existait PAS au 17e siècle quand l’hetman cosaque Khmelnitski a de lui-même décidé de rattacher le territoire qu’il contrôlait à la Russie. De plus je le rappelle encore une fois, à l’époque de la Rus’ quelques siècles auparavant, ce qui est actuellement une bonne partie de l’Ukraine, de la Biélorussie et de l’ouest de la Russie faisaient partie du même pays. Donc c’est le même peuple. Donc la Russie ne peut pas avoir « colonisé » ce qui faisait partie de son territoire avant et qui est habité par le même peuple. C’est comme si vous me disiez qu’après la première guerre mondiale la France a colonisé l’Alsace Lorraine après des décennies passées sous le joug allemand.... Je n’ai pas mentionné Mazepa car c’est un traître, qui avait reçu des distinctions et des titres de Pierre le Grand et qui l’a trahi après. D’où le fait qu’il s’est fait battre.
  3. Concernant l’URSS elle n’a pas du tout réprimé les Ukrainiens, bien au contraire puisque elle a créé le pays littéralement, lui a adjoint bon nombre de territoires que l’éphémère république populaire ukrainienne n’avait pas aux dépens par exemple de la Russie, de la Hongrie, de la Pologne et de la Roumanie, a massivement industrialisé le pays, et qu’ils ont même forcé tout le monde à passer à la langue ukrainienne !!!! L’URSS a ukrainisé le pays de force pour essayer de donner forme à leur délire de peuple ukrainien, avant d’arrêter devant l’échec manifeste de la méthode. Et ne me sortez pas l’Holodomor, qui est brandi par les Ukrainiens de l’ouest, qui n’ont pas eu à le subir vu qu’ils étaient Polonais à l’époque. Je rappelle que plusieurs régions de Russie, de Biélorussie et du Kazakhstan ont subi cette famine, qui n’avait rien à voir spécifiquement avec l’Ukraine, mais à un mélange de décisions désastreuses des dirigeants soviétiques et de décisions occidentales.Je rappelle que l’Ukraine a donné deux dirigeants à l’URSS, ça c’est de l’horrible répression....
  4. Concernant la langue ukrainienne, je signale que dans le Donbass, comme en Crimée les russophones natifs sont plus de 90%. Et que la langue ukrainienne avant l’ukrainisation forcée opérée par l’URSS n’était parlée que par une petite partie du pays actuel très à l’ouest, celle qui a le plus subi l’influence polonaise. L’ukrainien c’est du russe « polonisé ». Tout comme l’islandais actuel qui ne ressemble plus à l’ancien norrois d’origine, et qui montre clairement l’influence de la colonisation danoise de l’île. Mais le gros de l’Ukraine actuelle parlait russe. La langue ukrainienne a été répandue dans le pays par l’ukrainisation opérée par l’URSS. Eh oui. Je rappelle aussi qu’au XVIIe siècle, lors de la formalisation de la langue russe, des intellectuels de toute l’ancienne Rus’ sont appelés, y compris ceux de Kiev ou de Galicie pour perfectionner la langue russe

     !!! Ce qui montre que ce que vous racontez ce sont des bêtises sans nom. Vous confondez la culture de l’ouest de l’Ukraine, très polonisée, avec la culture de tout le pays, qui est majoritairement proche des Russes.

  5. Concernant la présence des vrais Russes dans le Donbass, où sont les preuves autres que les reportages bidons montés par des journalistes occidentaux qui inventent des fakes news à la pelle sans preuve aucune ?
  6. Concernant le MH17, vous êtes mal tombé, je travaille activement sur ce dossier depuis plusieurs années. Les témoignages et éléments de preuves pointent vers la responsabilité de l’Ukraine et non de la Russie. Je vous en donne quelques un au passage vite fait : le numéro de série du missile BUK montré par le JIT a montré que ce missile a été livré à l’Ukraine à l’époque de l’URSS et était donc en dotation dans une unité de défense anti-aérienne ukrainienne. Et pas russe. Deuxièmement il y a une vingtaine de témoins au moins qui ont déclaré face caméra, à différents journalistes, avoir vu des avions de chasse ukrainiens dans le ciel à proximité du MH17 avant qu’il ne soit abattu, alors que l’Ukraine prétend qu’aucun de ses avions ne volait ce jour-là. Troisièmement, une femme qui vit à proximité du champ d’où le « BUK russe » est censé avoir été tiré a clairement dit que rien n’avait été tiré depuis ce champ ce jour là. Autre chose a été tiré mais depuis une autre direction où se trouvait l’armée ukrainienne. Allez revoir le documentaire « MH17 Pour que justice soit faite » cela vous instruira positivement. Quant aux photos et vidéos présentés comme « preuves » par le JIT, la plupart montrent clairement des signes de falsification du contenu, ou de la date à laquelle elles ont été prises. Voilà voilà.
  7. Venons en au dernier point, le plus délirant de votre commentaire. Si vous aviez été voir les réformes constitutionnelles proposées vous vous seriez rendu compte que ce que raconte Le Point et les autres journaux français est justement l’inverse de la réalité. Les réformes constitutionnelles proposées par Poutine visent à limiter les mandats présidentiels à deux maximum et non plus deux d’affilée comme avant. Ces réformes vont donner plus de pouvoir au parlement, et donc moins au président. Donc ce qu’il est en train de faire c’est justement tout le contraire de ce dont vous l’accusez. Il prépare son départ, en s’assurant que personne ne pourra plus faire 4 mandats comme il l’a fait. À l’époque c’était nécessaire pour redresser le pays après les anées Eltsine. Maintenant il estime que la Russie est prête pour passer à la suite, avec un président moins fort et un parlement avec plus de pouvoir. Vu que vous êtes incapable d’analyser une information et que vous prenez ce que racontent les médias mainstream français pour la vérité, retournez-y et restez-y surtout, cela nous évitera l’affligeante lecture de vos commentaires bourrés de contre-sens et d’idioties en tout genre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe